Ipad Apple : le HTML 5 vaincra

1 2172

Voici venir une nouvelle étape dans la croisade d’Apple pour délivrer le net du format propriétaire qu’est le Flash (bouh les vilains !)

Après avoir publiquement dénoncé les méfaits du Flash sur les produits d’Apple, notamment en termes d’autonomie et utilisabilité, la firme de Cupertino remet une pique au passage.

Une page spéciale HTML5 vient de faire son apparition sur le site d’Apple. Que raconte cette page ? Rien de bien nouveaux :

  • Les produits Apple respectent les standards du Web avec la prise en charge du HTML5, CSS3 et JavaScript
  • Les nouveaux standards web sont ouverts, plus sûr, plus efficaces…

C’est vrai qu’Apple est le maitre de la mise en forme. Pour cette occasion, des « showcases » (comprendre démonstrations) avec des exemples en HTML5 ornent cette page.

Après avoir vu les différents exemples comme la vidéo en HTML5, les effets de transitions avec le CSS3 ou encore l’audio, nous ne pouvons qu’admettre que ca promet !

Au final cette provocation n’est qu’une bataille de plus dans la guerre que se livrent Adobe et Apple.

Mais la question, légitime, que nous pouvons nous poser est la suivante : N’est-il pas ironique que Steve Jobs, qui critique le format Flash (surtout parce que c’est un format propriétaire) veuille nous imposer des produits comme l’iPad, qui disons le honnêtement, est l’un des produits les plus propriétaires au monde ?!

Pour aller faire un tour sur cette page, c’est par ici : Apple HTML5

apple-html5

1 commentaire

  1. Effectivement, auréoler Steve Jobs de défenseur du monde libre serait une vaste hypocrisie. Qu’il veuille « libérer » le web de formats propriétaires, tels que flash, et tout à fait louable…mais n’oublions pas que le format H264 pour les vidéos est un format justement propriétaire (Apple + Microsoft), contrairement aux formats .ogg et vp8 qui eux sont libres (Google, Firefox, Opéra, etc.).

    Bref, c’est effectivement une grosse bataille que se livrent Apple+Microsoft VS Adobe VS Google sur la diffusion de vidéo sur internet.

    Nous verrons bien où cela mènera le consommateur (et les développeurs) 🙂

Laisser une réponse