analyse iPad : si différent d’un Mac ?

0 1538

Est-ce qu’Apple utilise le même concept appliqué au Macintosh sur l’iPad ?

La principale différence de l’iPad des autres solutions se situe sur la faible fragmentation : une base matérielle très maîtrisée avec une offre logicielle relativement ouverte et cohérente.

L’un des objectifs des fondateurs d’Apple était de réduire le rapport complexité-diversité de l’ordinateur pour maîtriser la production mais aussi la partie logicielle. Prenons l’exemple de la souris, intimement liée au Macintosh, sur le plan matériel l’innovation d’Apple n’a pas été vraiment la souris en elle-même puisqu’elle vient de Xerox, mais ils l’ont rendue bon marché et facilement reproductible, elle a pu être industrialisée et donc accessible au « grand public ». En effet, l’iPhone, l’iPod touch et l’iPad partagent un socle commun matériel et logiciel dans cette optique.

Le premier Macintosh avait une interface graphique reconnaissable et intuitive puis a évolué au fur et à mesure des versions de Mac OS. À la sortie d’iOS, Apple l’annonce comme le « petit » de Mac OS, conserve une base commune et s’adapte au support : le tactile et la taille réduite de l’écran. On retrouve l’intuitivité (élégance : grace) avec le système propre de pile de vues, une vue en chasse une autre, dans les applications et la cohérence de l’environnement (puissance : power) grâce à la politique de l’App Store envers les développeurs.

À ce propos, l’une des publicités pour les premières versions de Mac OS X était :

Et si Apple avec l’iPad n’était qu’un simple recommencement ?

Aucun commentaire

Laisser une réponse